Retraité du sport : rester gagnant malgré tout

Money doesn't grow on trees

Peu de sujets suscitent autant de débats que l’argent. « L’argent ne pousse pas sur les arbres », « Les meilleures choses de la vie sont gratuites », « On ne l’emporte pas avec soi », voici quelques-unes des citations qui viennent à l’esprit lorsqu’on parle d’argent. En tant que personne du matin, mon proverbe préféré est « L’avenir apporte santé, richesse et sagesse à ceux qui se couchent et se lèvent tôt » ! Même le groupe pop suédois Abba a chanté que « l’argent doit être amusant dans l’e monde des riches ».

Par le passé, sport et argent n’allaient pas vraiment ensemble. Même au plus haut niveau, les sportifs ne se mesuraient pas entre eux pour l’argent, mais pour la gloire. Cependant, au cours des trente-cinq dernières années, le sport est devenu une activité lucrative. L’augmentation significative des droits de retransmission télévisée d’événements sportifs, tels que les Jeux olympiques, ainsi que l’évolution des formats de la Coupe du Monde de la FIFA et de l’UEFA Champions League ont plus que jamais avivé la concurrence dans le monde du sport. Beaucoup d’autres sports ont suivi cette tendance, menant à un cercle de sportifs professionnels de haut niveau qui, s’étant enrichis grâce au sport, n’ont plus eu ensuite besoin de travailler.

« Il fait toujours beau dans le monde des riches », chante Abba. Pourquoi alors entendons-nous toujours parler de stars qui ont ensuite connu des moments difficiles ? Qu’il s’agisse de preuves anecdotiques tirées des médias sociaux ou d’études officielles, comme l’étude publiée en 2015 par la FIFPro, le syndicat mondial des footballeurs professionnels, selon laquelle les problèmes de dépression et d’anxiété affectent plus d’un tiers des anciens footballeurs, il est clair qu’il existe un problème croissant qui doit être résolu de toute urgence.

Des études sur la vie des gagnants à la loterie avant et après leur gain nous montrent que l’argent ne modifie pas notre niveau de bonheur. Au début, les gagnants sont plus heureux qu’avant. Mais ils retrouvent bientôt leur niveau de bonheur initial. Si vous n’étiez pas heureux avant d’avoir gagné à la loterie, il y a de fortes chances pour que vous vous retrouviez dans ce même état émotionnel dans l’année qui suit votre gain. Quel est donc le lien avec les athlètes ?

Si vous êtes une star du sport qui part à la retraite, est-ce que l’abondance d’argent vous garantit vraiment le soleil dans votre monde, comme Abba voudrait vous le faire croire, ou avez-vous besoin de quelque chose d’autre pour compenser l’absence de compétitions ? L’argent est-il vraiment la réponse à tous vos problèmes ou cherchez-vous un palliatif pour vous aider à faire face à cette transition difficile ?

Malgré leur avenir financier assuré, de nombreuses stars du sport doivent encore renoncer à beaucoup de choses lorsqu’elles quittent définitivement le terrain. La réussite sportive offre bien plus que des récompenses financières.  Lorsqu’ils prennent leur retraite, les athlètes doivent renoncer à bon nombre de choses : statut, droit à certains privilèges, identité personnelle, camaraderie, routine, objectifs à atteindre, soutien social, sécurité, estime de soi, confiance en soi et sentiment d’être meilleur que n’importe qui d’autre dans leur domaine. Les supporteurs s’intéressent encore à eux pendant un certain temps, mais leur intérêt décline rapidement aussitôt qu’un nouveau héro vient prendre leur place. Au fil du temps, ces sportifs peuvent se sentir de moins en moins motivés pour se lever le matin, alors qu’ils voient décroître le nombre de leurs vrais amis et, plus intimement, leurs sentiments d’estime de soi et de confiance en soi. Il n’est donc pas étonnant que ces ex-stars du sport éprouvent souvent en alternance des émotions contradictoires dont les plus négatives sont la solitude, la tristesse, la frustration, un sentiment de vide, la peur et la colère.

Si l’argent ne vous garantit pas un ensoleillement permanent dans votre monde, métaphoriquement parlant bien sûr, comment faire pour vous en accommoder ? La reconversion après une carrière sportive peut être délicate. De même que vous ne participeriez pas à une course ou à un match sans vous assurer que vous avez tout fait pour optimiser vos chances de réussite, vous ne devriez pas aborder différemment votre retraite sportive. Cela nécessite une préparation.

Donc, si vous devez prendre votre retraite dans les années à venir, ou si vous avez déjà pris votre retraite mais ne savez pas encore exactement ce que vous allez en faire, prenez du recul et demandez-vous ce que vous devez entreprendre aujourd’hui pour vous aider. Contactez un coach de carrière spécialisé, ou un sportif qui a déjà pris sa retraite et qui a réussi sa transition. Demandez conseil à des personnes qui savent ce que vous pourriez endurer et comment vous aider. Surtout, si vous vous sentez vraiment anxieux ou dépassé par la situation, demander l’aide d’un professionnel de la santé doit être votre premier réflexe.

Si vous prenez votre retraite sportive et imaginez que la vie sera toujours belle, détrompez-vous. Assurez-vous d’obtenir le soutien dont vous avez besoin. Après tout, il est indéniable que la vie est bien plus compliquée et difficile que les paroles d’une chanson d’Abba voudraient vous le faire croire !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Get Ready To Retire
Download My FREE Guide To Successful Retirement

Please enter your name.
Please enter a valid email address.
Something went wrong. Please check your entries and try again.